En savoir plus sur le programme Erasmus

Communément appelé programme Erasmus, l’European Action for the Mobility of University Student est un programme de l’enseignement supérieur de l’espace européen. Il a pour but l’échange entre étudiants ou enseignants d’universités et de grandes écoles dans le monde entier. C’est une des composantes du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie. Ce programme compte 25 pays membres européens. Il permet aux étudiants de partir à l’étranger pour une période de six mois environ et de bénéficier d’une aide européenne. Par ailleurs, le programme est ouvert à toutes universités et écoles d’enseignement supérieur délivrant des diplômes d’État ainsi que les établissements privés agréés par l’État.

L’importance de l’éducation à la santé

L’éducation à la santé permet aux élèves d’avoir des connaissances indispensables pour prendre des décisions responsables en matière de santé. Ces notions, si elles sont acquises dès l’enfance, permettront d’avoir, en fin de compte, des adultes conscients de leurs comportements. L’éducation à la santé concerne tous les élèves et, encore plus, ceux atteints de maladies chroniques. Sa démarche doit s’appuyer sur un certain nombre d’axes prioritaires que sont : l’hygiène de vie et la nutrition, la pratique des activités physiques, la sexualité et la contraception, ainsi que les moyens de préventions des MST/IST. L’éducation à la santé doit aussi prendre en compte les comportements provoquant des conduites addictives et leur prévention.

Tour d’horizon sur le compte personnel de formation (CPF)

Lancé en 2014 en remplacement du DIF, le compte de formation professionnelle (CFP) a été initié pour un certain nombre de raisons. En effet, le DIF était très peu utilisé, il fallait donc créer un dispositif lié à chaque actif à l’opposé du DIF qui tenait compte du poste ou de la situation professionnelle. Il fallait aussi organiser des formations certifiantes et qualifiantes qui nécessitent un test et un examen.

Le constat, aujourd’hui, est que les langues ne sont pas programmées alors que la grande partie des demandes du DIF portait sur les langues. Une lacune que l’État a promis de corriger au plus tôt.

Tour d'horizon sur le compte personnel de formation (CPF)

Qu’est-ce que la pédagogie active?

La pédagogie active est une méthode d’enseignement qui met l’élève au centre de l’apprentissage en le plaçant dans une situation de recherches. Selon les partisans de cette méthode, l’élève apprend en faisant. De ce fait, ce dernier est encouragé à faire des recherches et investigations en vue de connaître les ressources utilisées par les enseignants. La pédagogie active est différente de la méthode traditionnelle d’enseignement qui met l’élève en position d’apprenant, et l’enseignant qui dispense le cours avec des exercices et des évaluations. Avec la pédagogie active, l’élève fait face à un problème concret qui l’emmène à chercher des informations. Il trouve ainsi des solutions appropriées, et il acquiert de l’expérience. En fin de parcours, il subit une évaluation sur l’intégralité de ses recherches.

Que faire après la troisième ?

La classe de troisième est une passerelle qui donne sur plusieurs opportunités. Après la troisième, les élèves ont le choix entre plusieurs filières du lycée à savoir : la seconde générale ou une série technologique. Cette classe est surtout un tremplin pour permettre à l’élève de tester ses aptitudes en vue de son orientation réelle à partir de la première ce qui va le conduire au BAC général ou technologique. Il peut aussi choisir la seconde professionnelle ou la seconde spécifique qui porte sur les métiers de l’hôtellerie et de la restauration ainsi qu’aux métiers de dessinateurs, musiques ou arts. L’élève peut aussi intégrer un lycée professionnel ou un centre de formation des apprentis.

Faire participer ses élèves au prix Goncourt des lycéens

Le prix Goncourt des lycéens est un concours organisé par le ministère de l’Éducation nationale de concert avec la Fnac. Son objectif est de permettre aux élèves de lire les romans sélectionnés pour le concours. Chaque établissement qui souhaite faire participer ses élèves doit introduire une lettre de candidature. Les lycéens disposent, ensuite, d’une période de deux mois pour lire les livres retenus par les membres de l’académie. Les livres sont délivrés par la Fnac à chaque établissement concerné. Cette lecture se fait à l’aide des enseignants qui auront pour mission de coacher les élèves. Pendant la période de lecture, sept rencontres sont organisées pour permettre aux élèves d’échanger avec les auteurs.

Qu’est-ce que la formation continue ?

La formation continue s’inscrit dans le cadre d’un programme d’apprentissage qui permet de conserver et d’actualiser les connaissances de base dans un domaine spécifique. Elle permet aussi d’élargir le champ des compétences dans un autre domaine, en complément de la formation déjà suivie. La formation continue concerne les individus qui ont déjà suivi une formation initiale et se trouvent déjà dans la vie active. La formation continue, qui se fait surtout en milieu professionnel, peut être payée par le concerné ou prise en charge par l’employeur, surtout si elle doit déboucher sur un nouveau poste au sein de la société. Elle est généralement taillée sur mesure au besoin de l’entreprise, à moins qu’elle ne soit l’initiative personnelle du bénéficiaire.

Le point sur le parcours avenir

Entré en vigueur depuis la rentrée 2015, le Parcours Avenir est un parcours éducatif qui permet aux élèves d’élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnelle, de développer leur sens de l’engagement et de l’initiative et de découvrir également le monde économique et professionnel à travers un certain nombre d’activités. Ce parcours joue un rôle prépondérant même au niveau supérieur. Depuis sa création, il connaît la participation de nombreux acteurs à commencer par les parents d’élèves ainsi que les entreprises et autres sites de formation. On constate aussi la participation des organismes internationaux en tant que partenaires. Le résultat est positif, même s’il reste du chemin à faire pour parvenir à un véritable changement.

Quelle méthode choisir pour apprendre à lire à ses élèves ?

Chaque enseignant est libre de choisir la méthode qui lui convient en fonction des besoins de son auditoire. La pratique la plus utilisée est celle basée sur l’apprentissage en faisant une concordance entre le son et les lettres. Avec cette méthode, l’enfant retient l’image d’un mot qu’il associe à une image donnée. Ce qui lui permet d’articuler le mot en syllabes. Il découvre ainsi que certaines lettres, mises ensemble, peuvent former un son qui peut se retrouver dans d’autres mots. Il s’agit, en fait, de la méthode syllabique, qui est très répandue. À côté de cela, chaque enseignant dispose de ses propres astuces pour faciliter l’assimilation des lettres.